Table des matières cliquable


Comprendre l'Urbanisation.

En exergue.

L’urbanisation, c’est-à-dire le processus de développement des villes et de concentration des populations (« the process of making an area more urban », Oxford Language, 2021), est un phénomène en cours à l’échelle du monde. En 1950, moins d’un tiers de la population mondiale (29%) était urbain. Un peu plus d’un siècle plus tard, la moitié de la population mondiale vit dans les villes (Géoconfluences, ENS Lyon, 2020). Très avancée en Europe et dans les pays occidentaux (là où se concentrent les opportunités d’investissement immobilier), l'urbanisation est un phénomène qui se poursuit encore aujourd’hui. Selon les Nations Unies, 68% de la population mondiale devrait vivre en ville d’ici 2050.

La ville, parce qu’elle est source d’opportunités économiques, concentre l’essentiel des activités et attire de plus en plus. Avec cet afflux d’individus, et la taille des ménages se réduisant d'année en année, la demande en logement explose, tirant les prix vers le haut. Cela, avec un fort risque de creusement des inégalités, alors que la hausse du niveau de vie et la mise sur le marché de nouveaux logements croît moins vite. Le phénomène peut aussi peser sur la qualité de vie de ses habitants. Des effets auxquels s’ajoutent l’impact écologique de l’étalement urbain : en particulier l’artificialisation des sols et la pollution liée aux transports.

Anticiper les effets de l’urbanisation, c’est donc réfléchir à une manière, à la fois plus inclusive et respectueuse de l’environnement, de loger une population toujours plus nombreuse, sans perdre de vue l’exigence de qualité de vie propre au milieu urbain.

DĂ©finition et mesures

Urbanisation et civilisation

L’urbanisation décrit le phénomène de croissance démographique sans relâche qu’ont connu les grandes villes depuis le milieu du 20e siècle. C’est aussi un mouvement historique qui a permis aux sociétés de se transformer.

Les développeurs urbains le savent bien : les grandes villes connaissent une croissance démographique sans relâche depuis le milieu du 20e siècle. Cette tendance de fond, particulièrement visible dans les métropoles dynamiques, invite à soutenir la densification urbaine. Pourtant, les zones péri-urbaines ont vu s’accumuler les zones pavillonnaires et commerciales au mépris des centres-villes et de l’empreinte carbone de cet étalement urbain. Notons que si certaines villes décroissent en réaction à la polarisation de l’activité sur les grandes métropoles, d’autres petites et moyennes villes bénéficient des débordements de ces dernières et continuent de croître. Cependant, on y observe souvent une production de logements neufs quasi nulle malgré ces mouvements démographiques notables.

Source : Patrizia

Source : Patrizia

L’urbanisation est en effet liée aux révolutions agricoles qui ont permis d’alimenter des populations toujours plus nombreuses. Avec l’industrialisation de la production de denrées élémentaires, les individus n’étaient plus contraints de cultiver eux-mêmes la terre pour se nourrir. Ce processus a ainsi facilité l’exode rural pour des populations attirées par les opportunités de la ville. En accompagnant l’industrialisation de l’économie, la ville est devenue un carrefour intellectuel et économique, permettant l’innovation et la diffusion des techniques. Un constat qui s’est confirmé avec la tertiarisation de l’économie, c’est-à-dire avec l’orientation des activités humaines vers des métiers de services et de production intellectuelle. Ainsi, selon Lewis Mumford, La ville n'a jamais été, purement et strictement, une simple agglomération urbaine, elle est et demeure la « représentation symbolique d’un monde nouveau » (Lewis Mumford, 1961).

En outre, l’urbanisation est un phénomène qui concerne le monde entier. L’année 2008 a marqué une étape supplémentaire dans ce processus d’urbanisation généralisée de la planète : pour la première fois, le taux d’urbanisation dans le monde dépassait 50%, (ONU, 2013) Le nombre d’habitants vivant en ville dépassant ainsi celui des habitants des territoires ruraux. Selon les Nations Unies, 68% de la population mondiale devrait vivre en milieu urbain d’ici 2050.

Mesure de l’urbanisation

L’urbanisation se mesure à l’augmentation de la population en ville, et plus précisément au taux d’urbanisation, c’est-à-dire au rapport entre le nombre d’habitants vivant en ville et la population totale.

Elle se constate également à l’étalement urbain, c’est-à-dire au fait que le territoire de la ville avance de plus en plus sur les terres rurales.

Figure 1. L'aéroport de Toulouse - Blagnac aujourd'hui et il y a 50 ans © IGN

Figure 1. L'aéroport de Toulouse - Blagnac aujourd'hui et il y a 50 ans © IGN