Dans la conscience du profond désir de changement qui émerge face au délitement d'écosystèmes naturels et humains, et dans l'élan des initiatives qui fleurissent aujourd'hui, comment incarner des modes de vie plus reliés et plus propices au maintien de la Vie sur Terre ? Comment l'Humain peut-il retrouver sa juste place dans la toile du Vivant, dans le respect des générations passées et à venir, humaines comme non-humaines ? Comment accompagner les changements de cap personnels et sociétaux vers des modes de vie plus respectueux de la Nature, (ré)concilier et dépasser les dualités entre militant et méditant, matière et esprit, écologie et intériorité ?

Se relier aux sagesses de la Nature et des traditions spirituelles ****peut dessiner des pistes inspirantes pour régénérer nos modes de vie et nos sociétés. Un écosystème se tisse ainsi doucement autour de modes de vie "reliés", à la croisée de de lieux, collectifs et acteurs qui explorent des réponses à ces questionnements millénaires. Celle-ci a vocation à offrir des perspectives, ressources et outils sur des arts de vivre dans lesquels ego- et anthropo-centrisme s'ouvrent à une (re)connexion et un esprit de service au Vivant.

https://s3-us-west-2.amazonaws.com/secure.notion-static.com/d92011de-4f3e-47a1-8bc5-de4ef8aa0294/vivre-relies_visuels_liens.png

🏙️ Il était une fois…


Une société humaine déconnectée et épuisée, dans laquelle émergent de nouveaux méditants-militants

Il était une fois une société humaine vivant parfois hors sol, déconnectée d'elle-même**,** des autres, de la Nature et de ses dons abondants.

Des humains entraînés dans une course folle et mécanique vers l'accumulation de richesses, d'objets, de pouvoir en tout genre, déboisant, détruisant les milieux dans lesquels ils s'installent, les consommant et les consumant jusqu'à leur épuisement, ne sachant plus se nourrir par eux-mêmes et vivre ensemble en paix.

Des humains parfois coupés de leur vie intérieure, de leurs émotions, de leurs dons et de leurs aspirations, parfois tapis dans leur ombre et leurs peurs, voyant la vie comme un danger duquel il faut se protéger, au détriment des intérêts communs, y compris du leur.

Et des humains en quête de sens, de retour à soi, à un lien fraternel aux autres humains et aux autres qu'humains, voire à une dimension qui les dépasse et les émerveillent — dans le sourire d'une fleur, un couchant de soleil ou les yeux du vivant. Des humains déjà en chemin vers une écologie profonde, une intériorité et/ou une spiritualité soucieuse de l'écologie, à la fois méditants et militants, appelés par la Vie qui court au creux de chaque chose.

…une aspiration à vivre reliés 🌳


Régénérer ensemble nos liens à soi, aux autres, à la Nature et à plus grand que soi

Nous imaginons un monde dans lequel les êtres humains vivent en paix. En premier lieu, avec eux-mêmes, et puis avec les autres humains et les autres formes de vie qui peuplent cette Terre et cet Univers : minéraux, végétaux, animaux, formes visibles et invisibles…

Nous aspirons à vivre en harmonie avec la et notre Nature, celle qui nous habite et que nous habitons, et avec ce principe autant immanent que transcendent parfois qualifié de Mystère, Vie, Conscience, Souffle, Divin, Dharma, Grand Esprit…

Nous portons le souhait d'incarner une vie juste, ouverte et consciente des interdépendances qui nous traversent, alignée avec les lois naturelles qui régissent tant le microcosme que le macrocosme, régénératrice des écosystèmes humains et non-humains… à la croisée de l'écologie et des enseignements de nombreuses sagesses et traditions spirituelles qui ont voyagé à travers le temps et l'espace.

https://s3-us-west-2.amazonaws.com/secure.notion-static.com/d718194b-cdc7-4adb-8f7f-f364e2cbe06f/vivre-relies_visuels_dimensions.png

Équipe et acteurs de l'écosystème


👐 Initiateurs et initiatives reliées


La mouvement Vivre reliés a pris forme sous l'impulsion de Philip Boisvieux (Resource) et de Christine Kristof (AnimaTerra, Spiritualités pour la Terre) avec l'appui de Maÿlis Guiraud et Cyril Guiraud (L'Arbre aux Étoiles) pour le lancement de la carte des lieux de vie reliée.