Bienvenue sur le kit de communication concernant la campagne Gangster du bien !

<aside> ❓ Pour tout demande spécifique (visuels personnalisés, questions…) ⇒ merci de contacter Clémentine Prost > clementine.prost@makesense.org

</aside>

🤓 Pourquoi on fait cette campagne

L’été a été chaud, beaucoup trop chaud ! Plus question de rester chez soi à regarder la planète s’effondrer.

Aujourd’hui,  le réchauffement climatique est devenu la deuxième préoccupation des Français (32 %), derrière l'inflation (33 %) selon  le sondage Ipsos du 25 août dernier. "Son plus haut niveau jamais mesuré", d’après le directeur de l'institut de sondage. Dans le même temps, l’éco-anxiété n’a jamais été aussi élevée. Une récente étude financée par l’ONG Avaaz et publiée dans The Lancet montre que  75 % des 16-25 ans jugent le futur effrayant et 45 % affirment que l’éco-anxiété affecte leur vie quotidienne. Dans ce contexte, il n’y a pas mille solutions, il faut aider chacun et chacune à passer à l’action. C’est tout l’enjeu de cette campagne de rentrée : donner des clés pour agir et faire se rencontrer des co-équipiers pour avancer.

  1. Des programmes, des initiatives pour passer à l’action.
  2. Des rendez-vous pour rencontrer, s’entourer, discuter et passer à l’action ensemble.

🙌 Messages clés

Arrête d’être juste quelqu’un de bien.

Aider, faire ta part, respecter les règles, ça ne suffit plus. Plus que de gens bien, le monde a surtout besoin de gens qui passent à l’action, massivement et joyeusement.

Alors, sors de chez toi, choisis ton arme de construction massive, rejoins un clan et passe à l’action avec @makesense.

Ensemble braquons : les inégalités, l’injustice, le déni climatique, le fatalisme, l’inaction, etc.

Pour faire avancer le monde, arrête d’être juste quelqu’un de bien. Deviens un gangster du bien. Rejoins makesense, le gang qui braque l’inaction > https://bit.ly/GangsterDuBien

💡 Diffusion de la campagne

Dès le 20 septembre n’hésitez pas à communiquer autour de la campagne #GangsterDuBien.

Rappel des réseaux makesense :