💡Ma réponse

Si je suis bénéficiaire d’une protection internationale (j’ai le statut de réfugié, de bénéficiaire de la protection subsidiaire ou d’apatride), j’ai le droit de travailler à partir du moment où je reçois la notification de l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés ou Apatrides) ou de la CNDA (Cour Nationale du Droit d’Asile).

Si j’ai moins de 26 ans je peux m’inscrire à la Mission Locale, à Pôle Emploi si j’ai plus de 26 ans ou à CAP Emploi si je suis en situation de handicap, pour être accompagné dans mon projet professionnel et bénéficier de certaines aides.

<aside> 💡 Il existe des dispositifs de formation ou d’accès à l’emploi dédiés aux personnes bénéficiaires d’une protection internationale.

</aside>

La Fédération des acteurs de la solidarité Ile-de-France présente ces dispositifs pour l’Ile-de-France dans un outil dédié et a également élaboré un guide sur l’accès à l’emploi des personnes bénéficiaires d’une protection internationale.  Ces dispositifs peuvent me permettre :

👥 Et si je suis...

Adulte de plus 26 ans ?

Jeune de moins de 26 ans ?

Etranger ?

Etranger, mineur et non accompagné par ma famille sur le territoire français (MNA) ?

En situation de handicap ?

En difficulté pour obtenir un emploi ?