📷 🎥 🎧

Depuis 2018, à #LILLE, j'ai beaucoup filmé, ..., dans le quartier ou j'habite. #lillecentre

Le samedi surtout, des démos sociales, #anti-pass, #giletsjaunes, #marchesclimat, #retraites, #blacklivesmatter, #1ermai, ****..., ****quand que je le pouvais. La plupart du temps ces démos/manifestations traversaient le quartier, Lille Centre.

A la sortie de l'école, sur le chemin des activités extra-scolaires, on a vu du désordre, des cris, entendu des explosions, senti le lacrymo... De plus en plus de policiers sont là, ils impressionnent parfois ce quartier familial.

Le climat a été relativement chaud depuis plus de 3 ans à Lille.

Il fallait parfois contourner la place de la République quand on était accompagné d'enfants. Plusieurs fois, des manifestations sauvages sont passées dans ma rue. Bref.

Je ne sais pas pourquoi je parle au passé. Car ce n'est pas terminé. J'ai l'impression que le climat social s'est détérioré fortement depuis quelques années. Je ne peux pas le démontrer, car je n'ai pas assez de recul, je ne suis ni historien, ni sociologue. C'est un feeling**,** à force d'avoir documenté comme je le pouvais tout ce qui se passait autour de moi, de nous, de l'école du quartier, à Lille (<3) de puis 2018...

**Impossible de ne pas figer

ces moments**.

Ce gimmick cinématique a eu un impact sur ma vie. Mes filles et ma femme savent le temps que j'y ai passé... Je les remercie vraiment de me l'avoir accordé.

<3 <3 <3

Elles savent que c'est quelque chose qui m'obsède : les mouvements sociaux, les rencontres, dans la rue, la photographie, les couleurs, la lumière...

J'ai fait en effet de si belles rencontres... Pitinome et quelques un.e.s de sa clique, Bayron, PIB, Claire Fasulo beaucoup de jeunes en quête d'un journalisme passion, réel et nouveau, et + ou - engagés...

J'ai eu des centaines de discussions + ou - intéressantes, mais toujours cordiales, avec des gens de tous les horizons.

Je ne me souviens pas des dates précises de tous les films, j'ai fait mon maximum, désolé par avance pour les erreurs. Parfois, j'ai réuni plusieurs dates au montage. Ma démarche n'est ni encyclopédique, ni scientifique. J'ai utilisé des musiques de banques. #artlist #epidemic #others... 2 fois sur 2, ces bandes sons ne sont pas trop pourries...

Filmer, monter et diffuser très vite avec un son et une musique de qualité, en respectant les droits, c'est assez compliqué, surtout quand on travaille seul.

Concernant les films, j'ai fait beaucoup de tests 😱. Oui, je débutais... Log, Nolog, Luts, lumière , couleurs etc... Ces 3 ans m'ont permis d'apprendre. Filmer dans des conditions toujours incertaines de lumière, d'ambiance. Parfois quand ça chauffe, il faut cadrer et régler très très vite...

Pour filmer j'ai utilisé une Gopro la 1ère fois, et puis je suis passé sur Fujifilm avec le XT2, le XH1, puis le XT4. Je filme "à la main", sans stabilisateur. 90% du temps, c'est monté et publié dans la foulée de l'événement. Autant dire que ça faisait de gros samedi. J'ai toujours filmé sans protection : pas de casque, pas de masque...

<aside> 👉 Je vais mettre cette page à jour quand je pourrai : il y a des incohérences, de timing ou de description. Je n'ai pas pris de notes... J'essaie de me souvenir, pour documenter. Emotionnellement, ce n'est pas si facile de replonger dans tout ça : j'ai pris beaucoup de gaz, ça m'a bien attaqué la peau... J'ai aimé côtoyer le collectif d'une manifestation, la détresse, l'espoir, la solidarité, l'énergie... La violence est là parfois, côté manifestants et/ou côté policiers...

</aside>


Pour s'y retrouver un peu... #WIP