L’université d’été de la communauté de l’Economie de la Coopération et de la Fonctionnalité (EFC) organisée, cette année à Nancy, les mardi 22 septembre après midi et mercredi 23 septembre, est maintenue. Mais, pour tenir compte des risques sanitaires liés à la reprise de l’épidémie associée au Covid19, les organisateurs -l’Institut Européen de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (IE-EFC) et Initiatives Durables (ID)- ont pris la décision, en concertation avec leurs partenaires, de faire évoluer son programme et les formes de son organisation.

Pour tenir compte des contraintes d’espace et de « gestes barrières », le nombre de participants est limité à 100 personnes. Dans ce cadre, l’université est ouverte en présentiel, aux résidents du « Grand Est ». Pour les autres participants résidant dans d’autres régions, les différentes séquences de l’université seront transmises en vidéoconférence, via internet.

Pour les mêmes raisons, le repas du soir du premier jour et ses aspects festifs, organisés chaque année lors des universités sont déprogrammés. Il en est de même du déjeuner du mercredi.

Pour tenir compte des contraintes que posent les vidéoconférences, notamment sur le plan de l’écoute, il a été décidé de simplifier le programme (voir le nouveau programme), de ne pas organiser d’ateliers en parallèle et de diminuer la durée des séquences d’échanges que constituent les deux tables rondes et les trois ateliers retenus.

Nous avons bien conscience de la déception que peut provoquer cette réorganisation, mais chacun comprendra que les évènements d’ordre sanitaire nous obligent à rester prudents et à suivre les consignes ministérielles. Nous avons voulu maintenir du présentiel pour les acteurs du Grand-Est afin que cet événement reste un point d’appui au développement de l’EFC dans cette région, tout en maintenant une dimension nationale au contenu du programme et aux échanges via internet.

Nous allons faire en sorte, par ailleurs, que le contenu des ateliers qui ont été supprimés, puisse être repris et mis en débat par la suite, en s’appuyant sur la reprise des jeudis de l’EFC que nous avions mis en place lors du confinement dans le cadre du média capacitant « Travail et Transition ».